Skip to main content

Le copywriting, vous connaissez ? Cette technique d’écriture destinée à convaincre vos prospects de passer à l’acte et de devenir clients. Ecrire un texte de vente peut faire peur et sembler fastidieux. Pourtant, c’est indispensable. Alors voici, rien que pour vous, 4 méthodes efficaces en copywriting

Le Copywriting c’est quoi ?

Pour faire simple, le copywriting consiste à créer du contenu rédactionnel pour accroître la notoriété d’une marque. C’est l’art d’écrire pour convaincre

Attention, copywriting et manipulation sont trop souvent assimilés alors que cette technique n’a rien d’amoral : un.e copywriter utilise des mots pour promouvoir (produit, personne, entreprise, opinion…), mais cherche surtout à établir un véritable contact avec sa cible et lui apporter la solution. 

Non pas réservé aux pages de ventes comme on pourrait le croire, le copywriting est utile partout, tout le temps, et s’adapte à n’importe quel support. Que ce soit sur votre blog, vos réseaux sociaux, vos mails, vos livres blancs, ou encore vos contenus audios. Cette technique est indispensable pour votre business. 

Prêt.e.s à mettre en place une communication captivante ? Découvrez 4 leviers pour pousser vos lecteurs à l’action. 

4 techniques de copywriting indispensables pour vendre sur internet

4 techniques de copywriting indispensables pour vendre

Quel que soit le contexte, en copywriting, il faut connaître sa cible et utiliser les bons mots pour vendre les bons produits à la bonne personne.

Vous voulez convaincre et capter l’attention ? Voici 4 tips à suivre. 

1. Identifiez les problématiques de votre cible

En copywriting, il est indispensable de connaître parfaitement son client cible : rentrer dans sa tête, enquêter, et avoir une approche psychologique. Ce travail n’a rien à voir avec une recherche de domination ou d’emprise : c’est mettre de côté ce que vous aimeriez écrire, pour vous concentrer sur les besoins et désirs des autres, vos cibles. 

Alors, trouvez leurs problèmes, identifiez leurs attentes, et offrez-leurs la solution.

Ensuite, visualisez l’expérience de ces derniers, et demandez-vous : 

  • que gagnent mes lecteurs, mes prospects, à acheter mon produit ? 
  • comment mon produit peut transformer leurs vies ? 
  • quel est le lien entre ce que je veux vendre à mes prospects, et ce qu’ils ont en tête ? 
  • ma page de vente parle-t-elle d’un sujet qui les intéresse ?  
  • les problèmes de ma cible sont-ils mentionnés ? 
  • (…) 

En pensant de cette façon, votre manière de communiquer au quotidien change et s’améliore.

Alors mettez des mots dessus, adoptez un style aussi naturel qu’engageant, et terminez par un call to action (CTA) en demandant à vos prospects ce que vous attendez d‘eux. Comme s’abonner à une newsletter, donner son adresse mail pour télécharger un livre blanc, ou cliquer sur le bouton « acheter » par exemple. 

2. Soignez particulièrement vos titres

Vos pages de vente, vos articles, et vos mails, sont tous accompagnés d’un titre. Malheureusement, l’importance de ce dernier est bien souvent oubliée. 

Rappelons qu‘un titre doit : 

  • susciter de l’émotion 
  • intriguer 
  • donner envie 
  • surprendre 
  • attiser la curiosité 
  • (…) 

Pour que vos contenus soient ouverts, considérés et lus. 

Il en va de même pour les objets de vos mails.

Alors pour un bon titre, pensez aux 4 U 

  1. Utile (apportez un bénéfice, une preuve) 
  2. Unique (faites une promesse contre intuitive attisant la curiosité) 
  3. Urgent (avec une deadline ou une question par exemple) 
  4. Ultra spécifique (détaillez et utilisez les chiffres) 

Favorisez toujours les phrases courtes, comme les mots simples. Et choisissez d’impacter : n’ayez pas peur d’utiliser des mots comme “incroyable”, “le pire/meilleur”, “ultime”, “horrible”, “étrange” (…). Ces mots rendent vos titres plus percutants. 

Vous manquez d’idées ?

Gardez en tête que vous vendez une solution : parlez du problème, de la transformation et du résultat que votre prospect obtiendra en vous donnant sa confiance. 

Ainsi, créez un arrêt spontané sur chacun de vos posts, articles, ou newsletters.  

3. Utiliser des astuces rédactionnelles (Open Loop – Effet miroir – CTA…)

L’open Loop, l’effet miroir, et le CTA, font parties des astuces rédactionnelles qui captivent vos lecteurs.

Elles sont redoutablement efficaces, alors présentons-les : 

L’Open Loop

Introduire un élément et suspendre sa résolution. Ça vous parle ? 

Pour faire simple, avez-vous une série phare ? Oui ? Super.

Repensez à ce suspense placé à chaque fin d’épisode, par un évènement amené sans être résolu, et qui provoque une forte envie de voir la suite. 

Vous y êtes ? Parfait.

Utilisez cette méthode dans vos titres, vos objets d’emails (ou à la fin de ces derniers) pour donner envie à vos prospects d’aller lire la suite.

N’hésitez pas à jouer de cette technique, de ce teasing, et attisez la curiosité en donnant des RdV à vos prospects ! 

L’Effet Miroir

L’humain est égocentrique et aime que vous lui parliez de lui. 

Entamez une conversation en présentant à votre prospect une description exacte de son problème. Frappé par son image, il s’intéresse à ce que vous lui racontez, c’est un fait.

Maintenant que vous l’avez captivé, il ne vous reste plus qu’à le guider vers votre solution, et le pousser à l’action.

Super non ? 

Le Call to Action (CTA)

Rédiger pour vendre ne va pas sans appeler votre prospect à l’action. Alors jouez sur l’envie, et amenez chacun d’entre eux vers votre solution. 

Le Call to Action (ou CTA pour les intimes), c’est ce bouton qui se situe à la suite de phrases clés, stratégiques. Prise de contact, demande de devis, article suivant ou précédent, commande (…) Vous voyez ? 

Lorsque le lecteur clique, c’est en connaissance de cause : il en a envie, car votre solution l’inspire, elle est faite pour lui. 

Informé, concerné, et intéressé, il apprécie l’expérience que vous lui apportez et accepte en pleine conscience de faire un pas de plus sur le chemin que vous lui proposez. Alors Foncez ! 

ecrire pour vendre copywriting

4. Garder en tête les 3 grandes raisons d’acheter

Le copywriting ne repose pas sur le mensonge, l’embrouille, ou la manipulation : pour être convaincu, votre prospect a besoin d’y voir clair. 

Offrez-lui un discours structuré, des avantages clairement énoncés, accompagnés d’éléments tangibles (des chiffres, des témoignages etc.).

Mettez l’accent sur les avantages que votre produit ou service apporte VRAIMENT, en oubliant les fausses promesses. 

Attention ! Le concret manque parfois de sexe appeal.

Gardez en tête votre mission première dinjecter de l’émotion : votre lecteur doit RE–SSEN–TIR.

Pourquoi ?

Venons-en aux faits. 

Saviez-vous que les décisions d’achats sont généralement basées sur 3 points particuliers ? 

  • la raison 
  • les émotions  
  • et l’identité, l‘appartenance 

Alors aidez simplement vos clients à rationaliser leurs achats : leur décision est déjà prise, ils ont maintenant besoin d’une excuse toute trouvée pour le justifier.

Vous le faites aussi, vous rassurer, vous donner raison, comme pour l’achat de votre toute nouvelle voiture par exemple. 

En copywriting, l’idée est de vendre ou de provoquer un passage à l’action. Pour cela, aucun secret : trifouillez dans la psychologie de vos lecteurs et prospects, et dégoter LE point qui les fera craquer. 

Manipulation mentale ? Piège ? Non. Rassurez-vous.

Le copywriting est éthique, responsable, et élégant, tout en restant vendeur. Bien utilisé, et associé aux techniques de rédaction web SEO, il vous fera briller. Intéressé.e ? Contactez-moi

Delphine Armanet 

Comment vendre par écrit ? 4 Méthodes efficaces en copywriting

One Comment

Laisser un commentaire